Visa Sri Lanka : Conditions, tarif et Éligibilité

Nichée dans l’océan à quelques kilomètres de l’Inde, le Sri Lanka est une petite merveille du continent asiatique. Riche d’une civilisation millénaire, la région offre au voyageur de nombreux attraits touristiques : belles plages, villes et cités historiques, vestiges impériaux, spécialités culinaires, etc.

De plus, quelle que soit la saison, il fait bon vivre au Sri Lanka, principalement dans les régions côtières, toujours agréables aux touristes.

Comme pour de nombreuses destinations, une formalité s’impose lors de la préparation de son voyage : la demande de visa.

Découvrons donc en détail toutes les informations relatives à cette formalité administrative.

Pour ceux qui souhaitent aller à l’essentiel, vous pouvez commander directement votre ETA (aussi appellé E-Visa) sur notre page dédiée. Vous recevrez votre document sous 72 heures maximum.

Pourquoi faire une demande de visa pour le Sri Lanka ?

Matérialisé par une vignette ou un tampon apposé sur le passeport, le visa est un titre de séjour destiné à faciliter l’entrée des voyageurs en toute légalité, sur un territoire étranger. Il offre également une garantie en matière de contrôle au cours du séjour, en renseignant les autorités quant au type de séjour et aux conditions de son déroulement.

Parfois, et de façon plus courante de nos jours, il revêt la forme d’un document sur feuille volante au format A4 et on parle alors de visa électronique – ou e-visa Sri Lanka. Dans tous les cas, il est individuel et exigible dans des conditions propres à chaque pays.

Qui peut demander un visa ?

Le visa sous quelle que forme que ce soit, est obligatoire pour tout voyageur désirant entrer ou séjourner au Sri Lanka. Mais si l’habituelle vignette sur passeport couvre la majorité des motifs de voyage au Sri Lanka, il existe une autre forme, électronique, qui est accessible à toutes les nationalités excepté le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Nigéria.

On l’appelle ETA (Electronic Travel Authorization), ou ETA Sri Lanka, et elle n’est valable que pour des courts séjours (30 jours au maximum).

Cette autorisation coûte 19,84€ et la procédure se fait directement en ligne grâce à notre pagé dédiée.

Le visa pour le Sri Lanka, même s’il est obligatoire, est gratuit pour les diplomates en mission officielle, les membres d’équipage, certains types de transit et les mineurs âgés de moins de 12 ans.

Cela sous-entend qu’ils ne déboursent pas d’argent pour leur visa, mais cela n’empêche pas qu’ils formulent la demande ligne et suivent la procédure.

Les exemptions possibles

Si vous êtes Sri-Lankais par votre naissance, même si vous possédez une autre nationalité, vous êtes exempté de la formalité de visa. En fait ici, l’exemption vous dispense de la procédure. Il ne s’agit plus seulement d’un visa gratuit mais, vous circulez librement avec votre justificatif d’identité sri lankais.

De plus, les ressortissants des Seychelles, des Maldives et du Singapour ainsi que ceux des pays membres de la SAARC, sont exemptés du visa pour le Sri Lanka.

Quel visa pour quel motif ?

Diverses raisons poussent les étrangers à fouler le sol Sri Lankais. Mais si le visa électronique est restrictif aux visites touristiques, familiales et commerciales, le visa classique englobe des motifs plus larges. L’ETA est également possible pour des séjours courts (30 jours au maximum) en vue de participer à des conférences, des traitements médicaux, des activités sportives et culturelles.

Les différentes formes

Le visa pour le Sri Lanka se présente essentiellement sous deux formes :

  1. Le visa classique qui s’obtient au niveau des représentations diplomatiques du Sri Lanka à travers le monde entier. La procédure est parfois longue et contraignante à cause des lourdeurs administratives et de l’obligation de rendez-vous.
  2. Le visa électronique qui s’obtient soit par courriel avant embarquement, ou directement sur place, à l’arrivée à l’aéroport. La procédure totalement en ligne est plus attrayante parce que rapide et largement simplifiée.

Les motifs de visa pour le Sri Lanka

En fonction de la raison de votre visite au Sri Lanka, il existe plusieurs types de visa regroupés en 4 grandes catégories.

Les visas de visite

Ce type de visa autorise le voyageur à entrer dans le pays pour essentiellement deux raisons : le tourisme et les affaires.

En termes de tourisme, on sous-entend généralement des séjours pour se détendre seul ou en famille (chez un proche) ou pour participer à des évènements culturels ou sportifs. On peut inclure aussi dans cette catégorie de courts traitements médicaux.

En ce qui concerne les affaires, le gouvernement sri lankais octroie des visas de visite pour des séjours destinés à des réunions d’affaires, des conférences ou des prospections commerciales.

Les visas résidents

Les visas de résidence sont octroyés par le gouvernement aux voyageurs désirant rester au Sri Lanka pour une durée plus ou moins longue. Ils s’adressent aux travailleurs, étudiants, journalistes, conjoints, retraités, ex- Sri Lankais et personnes à charge, investisseurs, travailleurs religieux, diplomates, bénévoles, fonctionnaires internationaux, personnes hautement qualifiées, tous regroupés dans les sous-catégories suivantes :

  • l’emploi (y compris les bénévoles et le personnel attaché à des organisations non gouvernementales ou des projets internationaux)
  • l’investissement
  • la religion
  • les études (primaire, secondaire ou même universitaire)
  • les ex-Sri Lankais et personnes affiliées
  • les proches
  • les diplomates et officiels
  • les Indiens soumis à l’accord d’Indo-Lanka de 1954

Les visas de transit

Les visas de transit concernent tous les voyageurs arrivant au Sri Lanka pour une courte escale avant d’atteindre leur destination finale. En fonction de la durée de l’escale, les conditions ne sont pas toujours les mêmes. Mais ce type de visa prend également en compte, les membres d’équipage.

Les visas gratuits

Dans le cas des visas gratuits, le demandeur fait toute la procédure mais le visa lui est délivré sans contrepartie financière. Les voyageurs éligibles à ce genre de visa sont les diplomates et les fonctionnaires en mission officielle ainsi que les mineur de moins de 12 ans.

Durées de traitement, de validité et de séjour du visa pour le Sri Lanka

En termes de délais, il est important de faire la nuance entre la durée de traitement (qui est le temps pendant lequel les autorités sri lankaises traitent votre demande) et la durée de validité (qui est le temps dont vous disposez après approbation de votre demande pour effectuer votre voyage au Sri Lanka).

A côté de cela, il y a aussi la durée de séjour, qui est le nombre légal de jours accordés par les autorités pour la présence effective sur le territoire sri lankais. Souvent, elle est indiquée sur le visa et il est conseillé de bien vérifier au moment de récupérer son titre de séjour pour éviter des méprises et des excédents de séjour.

Tableau récapitulatif

Pour mieux comprendre les délais en matière de visa sri-lankais, voici une petite synthèse.

Type de visa Nombre d’entrées Durée de validité Durée de séjour Observations
Visite ETA Tourisme 2 6 mois 30 jours

(au total)

Ne peut être réclamé que 90 jours avant votre arrivée probable au Sri Lanka
Visa classique Tourisme Traitement entre 15 jours et 1 mois
Affaires ETA Affaires 2 3 mois 30 jours

(au total)

Ne peut être réclamé que 90 jours avant votre arrivée probable au Sri Lanka
Visa classique

Affaires

Double ou Multiple 3 mois 90 jours

(au total)

Traitement en 5 jours
Résidents

(Toutes catégories)

Se renseigner auprès des autorités compétentes
Transit ETA

Transit

1 2 jours Gratuit et Traitement quasi-immédiat ou en très peu de jours
Gratuit Délais identiques aux visas payants pour les mêmes motifs

Il est important de préciser que, lorsque la durée de votre séjour excède les 30 jours, votre ETA est automatiquement payant, même si vous bénéficiez auparavant d’une exemption tarifaire. Dans ce cas, elle ne peut être sollicitée qu’auprès d’une représentation consulaire du Sri Lanka, avant l’embarquement.

Peut-on prolonger son visa pour le Sri Lanka ?

La réponse est OUI. Il est possible de prolonger son visa pour le Sri Lanka mais il est conseillé de s’y pendre au moins 8 jours avant expiration du délai de séjour sur votre visa. Précisons ici, que l’ETA Affaires ne se prolonge pas sur place.

La prolongation se fait généralement au Département de l’Immigration et Emigration à Colombo, sous certaines conditions, et elle requiert l’approbation des autorités pour être effective. Elle donne la possibilité de solliciter 30 jours à chaque fois et 2 fois au maximum (soit 60 jours au maximum).

Il est vivement recommandé d’introduire rapidement sa demande de prolongation de visa car, l’excédent de séjour sur le territoire est une infraction passible de sanctions et de pénalité. En effet, vous pourriez être amené à payer un montant correspondant au prix normal du visa ainsi qu’une majoration en guise de sanction. Il peut même arriver que vous soyez détenu et rapatrié dans votre pays d’origine puis inscrit sur une liste noire, qui sera consultée lors de votre prochaine demande.

Pour ne pas en arriver là, nous vous recommandons de prévoir simplement le montant de votre prolongation de séjour qui équivaut généralement au montant normal du visa à renouveler.

De plus, les autorités sri lankaises se réservent le droit d’exiger du demandeur, tous les documents et informations jugées nécessaires pour l’aboutissement de sa requête.

Combien coûte le visa pour le Sri Lanka ?

Le prix du visa pour le Sri Lanka varie selon qu’on demande un visa classique ou un visa électronique et aussi en fonction du lieu où la demande a été faite et du motif de voyage. Toutefois, en ce qui concerne plus particulièrement le visa électronique pour le Sri Lanka, le paiement se fait directement en ligne, via notre plateforme sécurisée.

Les tarifs normaux

Le détail des tarifs normaux pour le visa classique pour le Sri Lanka est consultable sur le site officiel (en anglais mais avec possibilité de traduction en ligne).

Pour obtenir votre ETA, vous devrez débourser la somme de 19,84€.

Comment obtient-on le visa pour le Sri Lanka ?

Vous pouvez obtenir votre visa pour le Sri-Lanka de deux manières :

  1. La première option est de postuler soi-même au niveau d’une représentation diplomatique du Sri Lanka, proche de votre lieu de résidence. Cette option, plus complexe, est généralement délaissée au profit de la demande d’ETA, réalisable entièrement en ligne.
  2. La deuxième, bien plus simple, et de remplir votre demande en ligne et de procéder au paiement directement via Planet-Visa. Vous recevrez directement le document dans votre boite email, sous 72 heures maximum.

Les documents obligatoires

Le passeport

Le passeport est bien-sûr indispensable. Il doit être valable, c’est-à-dire conforme aux exigences des autorités sri lankaises et valide jusqu’à 6 mois au moins après votre séjour prévu au Sri Lanka. En effet, tout visa sri lankais délivré expire à une date qui doit se situer au moins deux mois avant l’expiration du passeport du demandeur, et il faut en tenir compte. Le passeport utilisé pour la demande doit également être conforme à celui à utiliser pour le voyage et comporter au moins une page vide pour y apposer le visa.

La preuve de fonds

Matérialisée par un relevé de compte ou une attestation bancaire, la preuve de fonds permet de rassurer les autorités sri lankaises que vous êtes en mesure de prendre en charge les éventuelles dépenses liées à votre séjour. Le plafond exigé varie en fonction des motifs et il plus sûr de se renseigner auprès des autorités compétentes.

Le billet-retour

La preuve de la volonté de retour en fin de séjour, est indispensable pour tout voyageur désirant obtenir le visa sri lankais. Elle peut prendre la forme d’un billet-retour ou d’une attestation de réservation auprès d’une agence.

La carte de débarquement

Elle est disponible auprès du personnel naviguant sur les vols des diverses compagnies et à l’arrivée. Elle est obligatoire pour tous ceux qui entrent sur le territoire sri lankais mais pas pour ceux qui le quittent.

Le certificat de vaccination contre la fièvre jaune, obligatoire seulement pour certaines nationalités.

La procédure

Selon que vous faites une demande sur place ou en ligne, la procédure d’obtention du visa pour le Sri Lanka n’est pas la même. En effet, pour la demande classique, il faut se rendre au niveau du service consulaire le plus proche de votre lieu de résidence et suivre les recommandations des autorités compétentes.

En ce qui concerne le visa électronique, la première étape de la demande consiste à remplir soigneusement notre formulaire, et effectuer le paiement en ligne. Un mail de confirmation de l’enregistrement de votre demande vous parviendra aussitôt, puis votre ETA sous 72 heures.

Il ne vous reste plus qu’à imprimer le document et y joindre tous les justificatifs ayant servi à formuler la demande afin de pouvoir les faire valoir à l’arrivée contre validation de l’agent frontalier.

Une fois sur place, les vérifications nécessaires effectuées, votre agrément sera collé par l’agent sur le passeport.

Autres informations utiles

  • Il est recommandé aux voyageurs, en raison de la crise sanitaire mondiale en cours, de se rapprocher des autorités pour avoir des informations actualisées en matière de visa pour le Sri Lanka. Mais déjà, il faut noter que le visa sur place à l’arrivée n’est plus délivré et l’ETA n’est plus systématiquement valable pour les voyageurs en provenance des pays à risque, même s’ils étaient éligibles auparavant.
  • Le visa électronique pour le Sri Lanka ou ETA est une autorisation de voyage qui ne garantit pas l’entrée sur le sol sri lankais. S’il est vrai que c’est un document officiel, ce n’est qu’après présentation de tous les justificatifs liés aux informations figurant sur le formulaire de demande que l’agent au poste-frontière décidera de votre entrée ou non sur le territoire. Ne soyez donc pas surpris si lors du remplissage du formulaire, il n’est pas exigé de produire des justificatifs scannés.
  • Même s’il existe des accords entre l’Inde et le Sri Lanka en raison de leur proximité, il est conseillé aux voyageurs désireux de profiter de leur voyage au Sri Lanka pour visiter l’Inde, de se renseigner sur les exigences en matière d’entrée et de séjour en Inde.
  • En cas de changement de statut du demandeur, de l’objet du voyage ou en cas de non-respect des conditions de délivrance du visa, les autorités de l’immigration au Sri Lanka peuvent annuler ou révoquer votre visa. De plus, si elles ont un doute sur le fait que votre présence sur le territoire peut entraver les intérêts du Sri Lanka, vous risquez d’essuyer un rejet.
  • Il est illégal de transformer en cours de séjour le motif d’un visa. En le faisant le titulaire court le risque d’être expulsé et interdit de séjour au Sri Lanka. Ce qui est préconisé, c’est d’être transparent au moment de sa demande car il est quasiment impossible en cours de séjour de transformer le motif de son visa.